Le guide de votre bien-être à domicile

Incontinence urinaire

Actualités

Risques d’incontinence urinaire limités si l’accouchement se fait par césarienne

Il semblerait que l’accouchement par césarienne limiterait les risques d’incontinence urinaire. C’est en tout cas ce que révèle une étude menée par l’Université de Göteborg en Suède : les femmes ayant accouché par césarienne sont 3 fois moins touchées par l’incontinence urinaire que les femme ayant accouché par voie basse.

Autre chiffre intéressant : les femmes ayant accouché par voie naturelle courent 3 fois plus de risques d’être touchées par l’incontinence urinaire dans les 10 années suivant l’accouchement, un inconfort qui peut durer jusqu’à 20 ans après la naissance !

L’étude a été publiée ce mois de mars 2012 dans le journal médical International Journal of Obstetrics and Gynaecology. Elle a porté sur 6148 femmes, toutes mères d’un seul enfant, et ont été interrogées sur l’incontinence urinaire.

Pour les accouchement par voie naturelle : 40% des femmes interrogées ont dit être victimes de fuites urinaires, contre 28% des femmes ayant accouché par césarienne.

Outre le mode d’accouchement et le traumatisme qui en résulte pour l’organisme féminin, l’équipe en charge de l’étude a rappelé que plusieurs autres facteurs contribuent également à accroître le risque d’incontinence : l’obésité, le surpoids, le vieillissement des tissus, etc.