incontinence-urinaire

Le guide de votre bien-être à domicile

Incontinence urinaire : défintion

Incontinence urinaire

© LisaFX - iStockphoto

L'incontinence urinaire est un problème médical comme bien d'autres. On a fort heureusement levé le tabou qui existait à ce sujet il y a une dizaine d'années encore.

  1. Définition de l'incontinence urinaire
  2. L'incontinence d'effort
  3. L'incontinence par impériosité
  4. L'incontinence mixte
  5. L'incontinence après chirurgie.

Définition de l'incontinence urinaire

L'incontinence urinaire se définit comme une perte involontaire d'urine.

Normalement, un mécanisme physiologique se met en place dans les premières années de la vie, quand un jeune enfant devient « propre ».

Si l'enfant tarde à acquérir ce mécanisme, on parle d'énurésie, le plus souvent d'énurésie nocturne : l'enfant a la capacité de retenir ses urines le jour, mais pas encore la nuit.

L'énurésie et l'incontinence urinaire sont deux phénomènes bien distincts : la première concerne un mécanisme physiologique dont l'acquisition tarde à se faire ; la seconde est une altération de ce mécanisme plus tard dans la vie.

On distingue quatre types d'incontinence urinaire : l'incontinence d'effort, l'incontinence par impériosité, l'incontinence mixte et l'incontinence après chirurgie.

L'incontinence d'effort

L'incontinence d'effort est une perte involontaire d'urine qui survient lors d'un effort, même minime, par exemple lorsqu'on court, lorsqu'on tousse, lorsqu'on soulève une charge lourde ou même tout simplement lorsqu'on a un fou rire.

L'incontinence d'effort touche un très grand nombre de personnes, en majorité des femmes, même jeunes.

L'incontinence d'effort est souvent minime : on parle de « fuites », plus ou moins fréquentes, qui restent souvent légères.

L'incontinence par impériosité

L'incontinence par impériosité est liée à une envie d'uriner qui survient très brusquement avec impossibilité de retenir la miction pendant plus de quelques secondes ou minutes.

Si les toilettes sont proches, tout va bien ; sinon, la personne n'arrive plus à se retenir et la miction s'effectue.

Ce type d'incontinence peut parfois cacher une maladie, il faut donc en parler à son médecin.

Cependant, le plus souvent rien de grave n'est en cause et l'incontinence est simplement liée à une vessie hyperactive ou hyper-irritable, qui réagit de façon difficilement contrôlable dans certaines circonstances : après l'absorption de certaines boissons, lorsqu'il fait froid...

L'incontinence par impériosité touche essentiellement des femmes.

L'incontinence mixte

L'incontinence mixte est une forme d'incontinence combinant incontinence d'effort et incontinence par impériosité chez la même personne.

Comme les deux formes précédentes, l'incontinence mixte se rencontre surtout chez les femmes.

L'incontinence après chirurgie.

L'incontinence après chirurgie concerne le plus souvent les hommes.

Elle survient en général après une chirurgie de la prostate.

Chez les femmes, une incontinence peut dans certains cas survenir après une chirurgie gynécologique.