Le guide de votre bien-être à domicile

Incontinence urinaire

posez vos questions

Seuls les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Fuite urinaire et rectocèle de type 2

Pensez-vous que le système Innovo serait bien pour muscler mon périnée vu que j’ai des fuites urinaires depuis des années malgré une opération (bandelettes) et vu aussi ma rectocèle de type 2 ? Merci de votre réponse.

En effet, Innovo est un appareil d'électrostimulation destiné à tonifier et rééduquer les muscles du périnée afin de traiter l'incontinence urinaire et anale. Les essais cliniques réalisés ont montré que 93 % des utilisateurs ont observé une réduction significative de leurs fuites urinaires en 4 semaines. Cet appareil est adapté pour votre cas.

Enurésie et incontinence

Différence entre énurésie et incontinence

L'énurésie et l'incontinence urinaire sont deux phénomènes bien distincts : la première concerne un mécanisme physiologique dont l'acquisition tarde à se faire ; la seconde est une altération de ce mécanisme plus tard dans la vie. L’énurésie s’agit du « pipi au lit », très fréquent notamment chez les jeunes enfants. L’énurésie nocturne est aussi fréquente chez les enfants de plus de 5 ans ; à cet âge-là, les systèmes permettant de contrôler la vessie ne sont pas encore arrivés à maturité.

Incontinence masculine

L’incontinence urinaire chez l’homme, quelle en est la cause ?

Les hommes peuvent aussi être atteints d'incontinence urinaire mais plus tardivement, généralement après 60 ans. Outre le grand âge, les causes les plus fréquentes d’incontinence masculine sont les maladies de la prostate. En effet, quand l’âge avance, il peut arriver que la prostate augmente de volume en s’appuyant de plus en plus sur la vessie d’où l’incontinence.

Enurésie

Quelle est la différence entre l’énurésie et l’incontinence urinaire ?

En fait, l’énurésie est une forme d’incontinence qui est très différente de l’incontinence de l’adulte. Il s’agit du « pipi au lit », très fréquent notamment chez les jeunes enfants. L’énurésie nocturne est aussi fréquente chez les enfants de plus de 5 ans ; à cet âge-là, les systèmes permettant de contrôler la vessie ne sont pas encore arrivés à maturité

Incontinence et conséquences

Quelles peuvent-être les conséquences de l’incontinence ?

Il ne faut surtout pas hésiter d’aller consulter un médecin en cas de problème d’incontinence malgré le fait qu’elle soit un trouble considérée comme tabou. Les personnes incontinentes non traitées se replient sur elles-mêmes par crainte que leur entourage se rende compte de leur problème. Elles se retirent de la vie professionnelle, s’éloignent de la société. Voilà pourquoi l’incontinence fait partie des risques de dépression et de perturbations émotionnelles et psychologiques.

Bilan urodynamique

Qu’est-ce qu’un bilan urodynamique ?

Le bilan urodynamique désigne une série d’examens permettant l’étude du fonctionnement de la vessie, ainsi que des nerfs et des muscles qui assurent la continence urinaire. Pendant le bilan urodynamique, le volume de l’urine dans la vessie sera mesuré (avant et après la miction). Il en est de même pour la pression et le débit de l’urine, ainsi que le fonctionnement du périnée.

Les causes de la vessie hyperactive

Qu’est-ce qui peut causer une vessie hyperactive ?

Si vous êtes atteint d’une vessie hyperactive, le mieux est de consulter un médecin pour connaître la cause. Il va sans doute d’abord vous prescrire un bilan urodynamique.
Une vessie hyperactive peut résulter d’une infection urinaire, d’une inflammation vaginale, d’un caillou dans les voies vaginales, d’une maladie neurologique, etc.

Vessie hyperactive

J’ai entendu dire que la vessie hyperactive est aussi une cause de l’incontinence urinaire. Qu’est-ce qu’on entend par vessie hyperactive ?

C’est vrai, les causes de l’incontinence peuvent être liées à l’hyperactivité vésicale. Si vous avez souvent des envies pressantes d’uriner et une grande difficulté à retenir, si vous faites souvent des fuites à cause de cela, cela veut dire que vous ne pouvez plus contrôler votre vessie : elle se contracte quand elle veut pour expulser de l’urine, et ce, très fréquemment. Votre vessie est donc hyperactive.

Fuites involontaires

J’ai des problèmes d’incontinence d’effort. Que dois-je faire ?

Le mieux est d’aller souvent aux toilettes pour éviter les fuites involontaires en cas d’effort de rétention. Et n’oubliez pas de porter des protections absorbantes lors des activités physiques. Mais consulter un spécialiste semble la meilleure solution puisqu’il existe divers traitements efficaces contre l’incontinence d’effort. Citons par exemple la rééducation du périnée par bio-feedback.

Incontinence d'effort

Pourriez-vous donner un plus d’explications sur l’incontinence urinaire d’effort ?

Chez les femmes, elle représente environ 50% des cas d’incontinence. Elle est caractérisée par des fuites involontaires d’urine qui survient lors d’un effort de toux, un éternuement, un effort physique… pendant lesquels la pression abdominale augmente. Autrement dit, elle est généralement due à un mauvais fonctionnement des muscles assurant la fermeture de l’urètre (canal conduisant l’urine de la vessie).

Incontinence et grossesse

La grossesse peut-elle provoquer une incontinence chez la femme ?

Malheureusement, oui, la grossesse et l’accouchement agissent sur la vessie, provoquant une incontinence urinaire.
- Lors d’une grossesse, les muscles du plancher pelvien se relâchent, et ce, à cause des hormones de grossesse. Ces muscles servent pourtant de support pour la vessie ;
- Les muscles du bassin peuvent aussi être endommagés par l’accouchement. Ces muscles soutiennent pourtant la vessie ;
- L’accouchement peut aussi étirer ou déchirer le périnée, le muscle entre le vagin et l’anus.

Incontinence anale

Merci à vous, le dossier sur l’incontinence urinaire est très intéressant. Il y a cependant un autre sujet qui me préoccupe : l’incontinence anale ou fécale.

Merci à vous également d’avoir évoqué ce sujet. L’incontinence anale correspond en fait à l’émission involontaire de gaz et/ou de selles liquides et/ou solides. Elle se distingue de l’incontinence fécale qui, elle, exclut l’émission de gaz.
Les causes ? Chez les femmes, elle pourrait s’expliquer par les accouchements et la survenue de la ménopause. En passant, il faut noter qu’elle touche aussi bien les hommes que les femmes de tous les âges, pas seulement les personnes âgées. Sinon, l’incontinence anale peut aussi être provoquée par certains traumatismes ou actes chirurgicaux au niveau du sphincter, certaines pathologies neurologiques, certaines chirurgies anales, … Elle peut également être le symptôme d’une maladie plus grave comme le cancer par exemple.