Le guide de votre bien-être à domicile

Incontinence urinaire

Actualités

Santé : mieux gérer les fuites urinaires après l'accouchement

Parmi les différentes cause d’incontinence chez la femme, l’accouchement provoque souvent des pertes d’urines incontrôlables qui ont longtemps été le sujet des idées reçues. Pour en revenir sur les causes et les traitements de ces troubles, voici les conseils du gynécologue Bernard Hédon.

D’où vient ce type d’incontinence urinaire ?

Pendant l’accouchement, toute la région périnéale subit différents phénomènes de distension. Dans cette partie de l’organisme, le sphincter urétral peut être victime de déchirements ou d’inhibition transitoire lors des efforts de l’accouchement et ainsi provoquer des pertes d’urine involontaires.

La kinésithérapie, une technique efficace

Dans la plupart des cas, il ne faut pas trop s’inquiéter car cette incontinence urinaire peut guérir naturellement avec la cicatrisation et la tonification des tissus lors de la période de repos musculaire. Mais si les troubles persistent, vous pouvez faire des exercices spécifiques de kinésithérapie après un à deux mois de l’accouchement. Cette rééducation aide le tissu à corriger la distension au niveau du sphincter urétral et en accélérer la guérison.

L’opération chirurgicale en dernier recours

Très rarement, il arrive que les gynécologues proposent une intervention chirurgicale pour corriger les distensions graves entrainant une incontinence urinaire très abondante et incontrôlable. Malgré les séances de kinésithérapie ciblées, il se pourrait que la patiente n’observe aucune amélioration. Dans cette situation, le spécialiste doit attendre un à deux mois après la naissance du bébé pour faire des tests approfondis et détecter les causes de l’incontinence urinaire. Quelques heures au bloc opératoire permettront ensuite de tout remettre à l’état normal et vous débarrasser de ce problème d’incontinence urinaire.