Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Botox : un meilleur traitement des incontinences urinaires

Pour venir à bout des gênes caractéristiques de l’incontinence urinaire, des spécialistes américains ont trouvé la solution miracle : des injections de toxine botulique dans la vessie.

A part ses propriétés esthétiques, le botox est également indispensable dans le traitement de la migraine chronique et dans la régulation de la transpiration abondante. Toutes les formes d’incontinence urinaire viennent s’ajouter à la liste puisque la toxine botulique remplace tout à fait les médicaments anticholinergiques.

C’est ce qu’a démontré une étude américaine parue récemment dans le New England Journal of medecine. Si la toxine botulique utilisée dans le traitement de l’incontinence urinaire causée par une lésion nerveuse après un traumatisme de la colonne vertébrale est déjà reconnue par la Food and Drug Administration, les troubles urinaires liées à d’autres pathologies devaient toujours être traitées avec des anticholinergiques oraux. Pour changer la donne, les spécialistes américains ont misé sur la réduction des épisodes d’incontinence sur une durée de 6 mois avec une nette amélioration de la qualité de vie des patientes. En pratique, la recherche s’est basée sur un groupe de 250 femmes présentant des problèmes d’incontinence urinaire. Elles on été divisées en deux groupes : le premier continuait les traitements avec des médicaments oraux tandis que le deuxième recevait une injection de botox dans la vessie.

Six semaines ont suffit à obtenir un résultat intéressant : pour 70% des patientes des deux groupes, la fréquence des fuites urinaires a nettement diminué (de 5 à 3), la toxine botulique et les médicaments anticholinergiques ont exactement les mêmes effets et le traitement au botox a permis à deux fois plus de femmes de guérir de leur incontinence. Enfin, il est important de noter que les effets du botox se tarissent et une injection tous les 9 mois est nécessaire.