Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Incontinence urinaire : un fléau pour les jeunes femmes

Une récente recherche australienne a permis de démontrer que plus d’une jeune femme sur dix souffre d’incontinence urinaire.
D’une manière générale, l’incontinence urinaire survient suite à un accouchement, durant une infection urinaire ou chez les personnes âgées. Mais une étude australienne a réalisé que 12,6% des femmes de 20 ans souffrent également de perte involontaire d’urine.

Pour avoir ces données, l’équipe d’O'Halloran ont observé les cas de quelques 1002 jeunes femmes avec une moyenne d’âge de 22 ans et demi. Parmi les personnes interrogées, quelques unes étaient étudiantes, d’autre non scolarisées, certaines encore vierge mais les critères de sélections étaient surtout basés sur l’absence de maternité.

L’importance de la pilule
Pour ce qui est des étudiantes, les recherches ont permis de faire un lien entre l’incontinence urinaire, l’utilisation de la pilule contraceptive et l’activité sexuelle. Les résultats ont démontré qu’une étudiante sur cinq était sujette à l’incontinence urinaire car elle était sexuellement active et ne prenait pas la pilule. Dans le cas contraire, les étudiantes sous pilule étaient moins exposées car seulement 0,7% d’entre elles souffrent de perte involontaire d’urine. Enfin, 10,1% des vierges ont des problèmes d’incontinence urinaire.

Une mauvaise qualité de vie
Il est à noter que le traitement des incontinences urinaires ne doit pas être pris à la légère car cette maladie affecte vraiment la qualité de vie des malades. Pour ce qui concerne les jeunes femmes qui ont fait l’objet de cette étude, la moitié a diminué la quantité journalière de boisson pour réduire les pertes d’urines involontaires, d’autres sont plus gênées par les odeurs des urines et une jeune femme sur trois est obligée de porter des protections hygiéniques.