Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Mieux vivre l’incontinence urinaire grâce à ces astuces

Entre 3 à 5 millions de français, hommes et femmes, souffrent, ou ont souffert d’incontinence urinaire. Ensuite, c’est une affection qui touche toutes les classes d’âge, reste plus fréquente chez la femme et chez les personnes de plus de 60ans. Il ne faut pas s’étonner qu’une jeune femme de 25 ans, sans enfants, puisse en souffrir. C’est même quelque chose que l’on retrouve assez chez les grandes sportives. Pour les hommes, l’incontinence urinaire fait en général suite à la prise en charge d’une pathologie prostatique. Enfin, l’incontinence n’est pas une fatalité. Il est possible d’améliorer son quotidien et même guérir de l’incontinence, avec une certaine hygiène de vie et quelques petits exercices. Voici les choses à faire pour mieux vivre son incontinence et améliorer sa qualité vie au quotidien.

1-Eviter la constipation
La constipation peut être une cause d’incontinence. En effet, les poussées pour
évacuer les selles affaiblissent les muscles du plancher pelvien qui participe
à la continence urinaire et fécale. En plus, l’accumulation de selles dans les
intestins comprime la vessie, ce qui augmente la pression vésicale et peut
conduire à des fuites urinaires. Il est nécessaire de consommer des aliments
riches en fibres comme les céréales complètes, les noix, les fruits, les
légumes… Aussi, il est recommandé d’aller à la selle dès que le besoin se
fait sentir.

2-Eviter les aliments qui augmentent la production d’urine
Ceux sont des aliments diurétiques qui induisent un remplissage vésical rapide par les urines. L’alcool, le thé vert, le persil, les asperges, certaines tisanes… sont également à éviter car ils augmentent le besoin d’uriner et donc, la probabilité des fuites urinaires est plus importante.

3-Eviter les aliments qui irritent la vessie
La paroi vésicale joue un rôle important dans l’incontinence urinaire. Certains aliments qui irritent la paroi sont à proscrire. Le thé, le café, les boissons gazeuses, l’aspartame, les oranges, le pamplemousse, les épices, le piment…aggravent l’incontinence urinaire et doivent donc être évités. Les produits acides et les excitants en général, sont des facteurs qui favorisent les fuites urinaires.

4-Boire suffisamment mais pas trop
Les personnes qui souffrent d’incontinence urinaire ont tendance à réduire leurs apports en eau dans le but de réduire les fuites urinaires. C’est une mauvaise idée. En effet, cette restriction hydrique peut causer une constipation et une production d’urines plus concentrées qui induisent des
infections urinaires. Ces dernières irritent encore plus la paroi vésicale, aggravant ainsi l’incontinence urinaire. Il est nécessaire d’avoir des apports équilibrés en eau, entre 1 à 1,5 litres par jour, à répartir sur la journée en fonction de sa soif, et éviter de boire après le dîner pour ne pas se lever la nuit.

5- Le calendrier mictionnel
Il permet de recenser sur quelques jours, les heures du coucher, du réveil, des mictions, les apports hydriques et des fuites. Ce journal mictionnel vous aidera à identifier les moments des fuites et à les anticiper pour vos sorties par exemple. Ce calendrier est la première chose qu’un médecin demande à une personne souffrant d’incontinence urinaire.