Le guide de votre bien-être à domicile

Incontinence urinaire

Actualités

Le vrai et le faux des idées reçues

Nombreuses sont les rumeurs qui circulent sur la toile concernant l’incontinence urinaire et cela ne fait qu'alourdir l'embarras des individus concernés. Décryptage du vrai et du faux parmi ces huit idées reçues.

L'incontinence est un signe d'affaiblissement physique
L'incontinence urinaire ne pourrait être considérée comme une maladie. On peut l'associer plutôt à un symptôme relatif aux troubles physiques comme la difficulté à maîtriser sa vessie ou ses sphincters. Cela peut aussi être un symptôme du manque de tonus du plancher pelvien ou lié à un trouble de transmission des influx nerveux entre la vessie et le cerveau. L'incontinence urinaire peut donc se manifester à tout âge. Par contre, l'affaiblissement physique entraîne une dégénérescence du cerveau, ce qui ne fait qu'aggraver les fuites urinaires. Cela s'explique par le fait que la diminution ou la perte des facultés cognitives d'un individu peut réduire son autonomie et favoriser l'incontinence.

On ne peut rien faire en cas d'incontinence
Voilà encore une rumeur qui ne permet pas aux personnes concernées de prendre en main leur situation. Il existe désormais plusieurs solutions qui peuvent être adoptées pour combattre l'incontinence, même si elles ne correspondent pas toutes à tous les cas de figure. L'incontinence urinaire peut être traitée, grâce à la rééducation périnéale. Pratiquée dès les premiers symptômes, cette dernière permet de régler le problème de manière durable. Il existe aussi des médicaments qui permettent de lutter contre ces envies soudaines. Des solutions chirurgicales sont aussi envisageables.

L'incontinence ne touche que les personnes âgées
Ne pas être capable de se retenir avant d'aller aux toilettes concerne les jeunes enfants et les individus âgés. Mais cela est tout à fait faux. Certes, les fuites urinaires deviennent très fréquentes lorsqu'on vieillit, car les facteurs propices s'accumulent au fil du temps. Cependant, il faut noter que l'incontinence urinaire peut concerner n'importe qui et faire son apparition à tout âge. Il n'est pas rare de voir une femme enceinte ayant une envie fréquente d'uriner, puisque le poids de bébé exerce une pression sur la vessie. Il s'agit d'une incontinence ponctuelle. Dans ce cas, la vessie s'ouvre et laisse évacuer l'urine. Certaines activités sportives faisant travailler l'abdomen entraînent une incontinence ponctuelle.

Boire moins est une solution pour éviter l'incontinence urinaire
C'est complètement une fausse idée ! Il n'est jamais recommandé de réduire la consommation d'eau. En effet, lorsque vous ne buvez pas suffisamment, votre urine devient de plus en plus concentrée et cela ne fait qu'engendrer des infections urinaires. Les risques d'incontinence seront ainsi augmentés. Il faut toujours boire de l'eau pour mieux vous hydrater. Faites en sorte de boire de petites quantités d'eau entre les repas. Évitez de boire deux heures avant de vous coucher. Les boissons alcoolisées, les sodas, les boissons caféinées et le jus de citron sont à consommer avec modération.