Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Problème d’incontinence : les solutions disponibles en ligne sont plus prisées

L’incontinence reste un problème de santé mal accepté, aussi bien pour la personne qui en souffre que son entourage. Même si le progrès de la médecine est assez surprenant dans le traitement de l’incontinence et que divers accessoires sont disponibles pour faciliter la vie au quotidien, les patients atteints d’incontinence préfèrent cacher leur mal sous l’anonymat. C’est pourquoi les solutions en ligne semblent être la meilleure perspective pour eux. En effet, de nombreux sites spécialisés proposent un large choix de protections pour l’incontinence et des réponses plus ou moins satisfaisantes pour les patients qui désirent trouver quelques conseils. Si le web connait un tel succès c’est qu’il y a le garanti de l’anonymat.

Selon les statistiques, 70% des personnes âgés qui utilisent des sites ont déjà parlé de leur problème à leur médecin. Le 30% restant déclarent avoir une gêne pour en parler même si l’incontinence est un phénomène habituel du vieillissement. Ceci implique l’ignorance des traitements disponibles et même des complications. Sur la toile, les patients choisissent eux-mêmes les protections qui leur sont utiles et pratiques. Les critères de choix se focalisent sur la capacité d’absorption, le confort, la sécurité, l’importance de la gamme et le prix. Mais les séniors réclament toujours des améliorations sur les produits proposés. Ils veulent des produits plus absorbants, moins encombrants et légers. Des produits spécifiques pour patients alités devraient exister ainsi que des produits nocturnes pour le couchage de côté. Les couches devraient avoir des bandes adhésives à l’arrière et il devrait avoir aussi des produits moulants qui soient invisibles sous les vêtements. Les séniors pensent également à des pull-up jusqu’à la taille et adaptés pour les personnes en surpoids. Bref, beaucoup de critère sur lequel les fabricants penchent pour assurer la satisfaction de la clientèle.