Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Incontinence : le cas des enfants

L’incontinence chez les enfants fait souvent référence à l’énurésie car après 5 ans, l’enfant continue à mouiller son lit la nuit et dès fois le jour. Moralement et physiquement, l’enfant ne présente pas de problème, c’est pourquoi il est difficile de déterminer exactement l’origine de l’incontinence chez les enfants. En tout cas, les causes de l’incontinence de nuit peuvent être la surproduction d’urine la nuit, l’incapacité de reconnaitre une vessie remplie, un développement physique lent ou bien l’anxiété. Il se peut aussi que l’énurésie soit héréditaire si on se réfère aux antécédents de la famille. En ce qui concerne l’incontinence diurne, il peut y avoir un dysfonctionnement des appareils génitaux comme une vessie hyperactive ou tout simplement un problème psychologique.

Toutefois, l’incontinence chez l’enfant s’améliore avec le temps. En effet, plus l’enfant grandit plus les symptômes disparaissent. Selon les statistiques, l’incontinence chez l’enfant diminue de 15% chaque année après l’âge de 5 ans. Le traitement peut être des thérapies douces mais il y a également les traitements médicamenteux. L’imipramine est conseillée pour l’énurésie car il agit sur la vessie et le cerveau cependant, le résultat est garanti cent pour cent que chez 20% des patients traités avec ce médicament. Comme le but c’est d’équilibrer le niveau d’ADH, la desmopressine ou DDAVP, une hormone synthétique, peut être utilisée chez les enfants. Si la cause de l’incontinence est une vessie hyperactive, le médecin traitant peut opter pour des médicaments qui calment le muscle de la vessie. Ce type de médicament se classe dans les anticholinergiques.