Le guide de votre bien-être à domicile

Incontinence urinaire

Actualités

Un test génétique pour un meilleur dépistage du cancer de la prostate

Publiée dans la revue Transnational Medecine, une étude américaine a permis de mettre en place un test génétique capable de dépister le cancer de prostate et délimiter le degré d’agressivité de cette maladie. Avant d’arriver à de telles conclusions, les scientifiques de la faculté de médecine de Columbia, New-York, ont pris en compte les résultats de précédentes études sur le sujet.

3 gènes clés

Dix années de recherches sur les bio-marqueurs génétiques de 43 malades ont permis aux experts d’analyser 3 gènes concernés dans le vieillissement et capables de prédire l’agressivité d’un cancer de prostate. Avec l’aide des tests préétablis, les chercheurs ont conclus que le calcul de l’activité des gènes de la vieillesse permettait de faire une estimation du caractère agressif d’un cancer prostatique. Il s’agit donc d’un nouvel outil fiable pour connaitre à l’avance l’évolution du cancer sans devoir utiliser une biopsie. En tant que directeur de l’étude, Cory Abate-Shen rappelle que ces marqueurs génétiques permettent de connaître la vraie nature du cancer et choisir le traitement le plus adéquat.

Des atouts inestimables

Parmi les avantages de ce nouveau test génétique, les chercheurs mettent en valeur :

Une amélioration du dépistage et une diminution des traitements abusifs. D’après les données de l’Inserm, 9,3% à 22,2% des malades souffrant d’une tumeur de stade T1 sont victimes de sur-traitement. A noter que la plupart de ces tumeurs sont à évolution lente et ne bénéficient pas forcément de traitements lourds à effets secondaires irrémédiables telles l’incontinence urinaire et l’impuissance sexuelle.

Une détection précoce qui évitera le stade de l’ablation de l’organe et mettra en place une prise en charge légère.